50 km/h, la nouvelle vitesse du périphérique parisien ?

708
periph parisien bouchon
Les grands changements du périphérique parisien. © Kichigin

Le Conseil de Paris veut réduire le périphérique à 50 km/h. Un moyen pour lutter contre la pollution sonore et atmosphérique d’après les 15 élus du Conseil.

Réduite à 70 km/h au lieu de 80 en 2014, la vitesse maximale autorisée pourrait encore changer sur le périphérique parisien. Le Conseil de Paris voudrait passer la limite à 50 km/h pour des raisons de pollution atmosphérique et sonore, explique Eric Azière, un des membres au Conseil de Paris. « En diminuant la vitesse, on diminue forcément le bruit des moteurs. En diminuant la vitesse, on diminue aussi l’émission des particules fines » explique-t-il. Mais la vitesse n’est pas la seule chose qui pourrait être réduite, puisqu’actuellement composé de quatre voies, le périphérique pourrait diminuer à trois axes, dont une pour les bus et pour le co-voiturage, entre autres.

Une nouvelle qui ne plaît pas vraiment aux utilisateurs quotidiens du périphérique. Au micro d’Europe 1 deux d’entre eux ont déclaré « vu le bazar que c’est déjà sur le périphérique, je pense que ça risque de dégrader encore plus la situation ». Cependant, les conséquences de la pollution nécessitent de réelles mesures, puisque la Mairie de Paris a révélé sur son compte twitter que la pollution tue 60 fois plus que les accidents de la route. De quoi alerter quant aux conditions de vie dans la capitale. Eric Azière, sur BFM TV, qualifie même le périphérique de « ceinture asphyxiante autour de Paris ».

Ce rapport propose également l’interdiction des poids lourds sur le périphérique, déjà interdits dans Paris intra-muros. Un rapport final qui devrait être remis à la maire de Paris, Anne Hidalgo, le 21 mai prochain, pour des mesures mises en place entre 2020 et 2030.

 

E.B