Les plus belles coupoles et verrières à découvrir à Paris

galeries lafayette paris La coupole des Galeries Lafayette © Songquan Deng

Parce que la capitale se visite aussi (surtout ?) le nez en l’air,on vous a concocté une petite sélection de coupoles et verrières à découvrir absolument à Paris.

Bercy Village

La triple coupole du Panthéon, la coupole de l’église Saint-Augustin, celle du Petit Palais, le Dôme des Invalides… Paris regorge de plafonds en coupole plus impressionnants les uns que les autres. Mais, depuis la fin du XIXe siècle, la capitale est aussi connue pour son utilisation du verre et du fer dans son architecture monumentale : on s’intéresse aujourd’hui à ce type précis de plafonds, ceux qui, grâce à de superbes verrières et de larges baies vitrées, sont sublimés par la lumière naturelle. C’est parti !

La coupole des Galeries Lafayette

La plus célèbre de cette sélection ! Réalisée en 1912 par l’architecte Ferdinand Chanut et le maître verrier Jacques Gruber, la magnifique coupole des Galeries Lafayette culmine à 43 mètres de hauteur… De quoi offrir à ce sublime objet toute l’attention qu’il mérite : ses dix faisceaux formant une immense fleur de vitraux sur 1500 mètres carrés, dans un style typique de l’Art nouveau, sont à découvrir les yeux écarquillés. Et bonne nouvelle, cette jolie coupole est actuellement en train d’être nettoyée et remise à neuf.

La verrière de l’Hôtel Lutetia

Autre rive, autre époque ! Fermé pendant quatre ans pour restauration, Le Lutetia – emblématique palace de la rive gauche né en 1910 – nous offre depuis 2018 une version très contemporaine de sa mythique verrière, installée au coeur du salon Saint-Germain : c’est à Fabrice Hyber, l’une des figures majeures de l’art contemporain français, que l’on doit cette superbe verrière aux couleurs vives et changeantes. Un très bel exemple de contemporanéisation réussie.

View this post on Instagram

I was super excited to hear that the world famous @hotellutetia had re-opened. It was about time Paris’s only left bank hotel ( which dates back to 1910) had a makeover. An excuse to jet off to Paris? Why not. There are Six bars and restaurants, a fabulous hair salon, and the utmost relaxing Akasha wellness spa. After a day of walking, Le Bon Marche – ing, decadent eating, and people watching, the spa is a much needed respite before heading to your charming room. Hopefully you have chosen a room with a balcony, and if you’re lucky you will have sweeping views of the city and a light show performed by non other than Missieur Eiffel Tower. #paris #hotellutetia #travel #femmeonfeast

A post shared by Femme On Feast (@femmeonfeast) on

Les trois verrières du restaurant Bouillon Julien

C’est l’une des brasseries les plus emblématiques de Paris : le Bouillon Julien, établi au 16 rue du Faubourg Saint-Denis (10e arrondissement) depuis 1903, nous sert une cuisine traditionnelle, à prix mini, dans une superbe salle Art déco (entièrement rénovée en 2018) avec vitraux, miroirs, panneaux de faïences et superbes verrières : réalisées par Georges Guenne à partir de dessins de Charles Buffet, ces grandes verrières s’accordent parfaitement avec les tons bleu vert des miroirs et des panneaux muraux qui l’entourent. On vous prévient : cette salle de restaurant classée au titre des monuments historiques depuis 1997 est un délice du sol au plafond.

View this post on Instagram

Le Bouillon Julien, temple de l’art nouveau parisien ❤️❤️Le sol carrelé représente une prairie sauvage d’ancolies et de marguerites en fleurs composée par les faïenceries d’Hippolyte Boulenger à Choisy-le-Roi, dont le siège parisien se trouvait dans le quartier. #bouillonjulien Julien Barbarin fait aménager les grandes verrières qui font entrer la lumière zénithale dans la salle. Elles sont aménagées par la miroiterie Georges Guenne avec des dessins réalisés par Charles Buffet, père du peintre Bernard Buffet. La salle du restaurant est classée au titre des monuments historiques en 1997. ??☺️ #artnouveau #soonopen #paris #artnouveauparis #bouillon #julienparis #parisfood #restaurantparis #brasserie #visitparis #secretplace #parisianstyle #vogueparis #vogueadressbook #elle #artnouveaulovers #architectureartnouveau #architecturelovers

A post shared by Bouillon Julien (@bouillonjulienparis) on

La coupole du Printemps Haussmann

Érigée en 1923 dans le grand magasin Printemps du boulevard Haussmann, cette superbe verrière de 1200 mètres carrés est un chef d’oeuvre que l’on peut découvrir en allant déjeuner à la Brasserie Printemps, le restaurant installé au dernier étage du grand magasin. Installée à seulement 16 mètres du sol et moins tape-à-l’oeil que sa voisine des Galeries Lafayette, la verrière se compose de fleurs et de feuilles aux tons bleutés et orangés, auxquelles s’ajoutent des touches de jaune et de vert par-ci par-là. Un régal.

 

 

C.D

Partager: