Trottinettes électriques : entrée dans le Code de la Route, nouvelles restrictions et premiers parkings

1164
trottinette paris
Trottinettes garées à côté du Grand Palais (Paris) © Keitma

Chartes de bonne conduite, parking, amende, vitesse bridée… Les trottinettes électriques et ses usagers font face à des mois de restrictions depuis mai dernier. Pourtant, le problème ne s’arrange que très peu. Des nouvelles mesures sont prises. 

Après des nombreuses tentatives à faire respecter les règles, la Mairie de Paris a décidé de faire signer une Charte de Bonne Conduite pour s’assurer du respect de celle-ci. Les entreprises de free-floating (libre-service) doivent l’appliquer et les usagers n’ont aujourd’hui plus le droit de se garer sur les trottoirs ou encore de rouler à deux sur une trottinette. Ils doivent rouler sur les pistes cyclables ou sur la route lorsqu’il n’y en a pas et garer leur trottinette de façon à ne pas gêner les personnes à mobilité réduite, les poussettes et les piétons. La vitesse à 25km/h a par la suite été baissée à 20km/h. Mais Anne Hidalgo veut encore aller plus loin, en appliquant le même mode opératoire que la ville de Lyon : lorsque les usagers se trouvent dans des zones piétonnes, la trottinette se bride automatiquement (par un système de GPS qui détecte l’environnement) et ne roule alors plus qu’à 8km/h. Les premiers parkings ont également fait leur apparition dans la capitale. Après une première phase de test effectuée, 2500 parkings devraient voir le jour.

parking a trottinette
Parking à trottinette © Mairie de Paris

Les trottinettes n’étant pas enregistrées sur le Code de la Route, les problèmes et dangers ne faisaient que s’accumuler. À partir de septembre, elles rentreront officiellement dans le Code de la Route en tant qu’Engins de Déplacement Personnels (EDP). Cette inscription réduira considérablement les libertés des trottinettistes.

Les nouvelles règles en trottinettes électriques : 

• Rouler sur les pistes cyclables ou sur les routes limitées à 50km/h, sinon vous serez punis d’une amende de 135€.

• Interdiction de rouler avec une trottinette électrique qui n’est pas bridée à 25km/h. L’amende pourra s’élever à 1500€.

• Elle devra être équipée de feux arrière et avant.

• Interdiction de laisser un enfant de moins de 12 ans conduire.

• Le port du casque n’est pas obligatoire mais fortement conseillé.

De plus, la Loi d’orientation des Mobilités qui est toujours en débat à l’Assemblée Nationale, explique que chaque mairie pourra décider de l’avenir des trottinettes dans leur ville, grâce à un décret. Quitte à même les supprimer.

 

E.B