Trottinettes électriques : Anne Hidalgo annonce des nouvelles mesures

1284
trottinettes paris© Keitma
© Keitma

Anne Hidalgo officialise, lors d’une conférence de presse, les nouvelles mesures pour contrôler les trottinettes électriques dans Paris. 

L’usage des trottinettes électriques fait véritablement débat dans la capitale. Nombreux sont les Parisiens qui souhaitent voir disparaître ces engins motorisés. Après des accidents qui ont coûté la vie à des passagers et une Charte de Bonne Conduite signée par les opérateurs des services de free-floating, Anne Hidalgo souhaite prendre des mesures plus drastiques. La vitesse, aujourd’hui légalement autorisée à 25km, va devoir baisser dans la capitale si les trottinettes veulent survivre. La Maire de Paris annonce lors de la conférence de presse de ce jeudi 6 juin 2019, que la vitesse va donc être réduite à 20km/h et précise, encore une fois, que la circulation est strictement interdite sur les trottoirs. Une autre nouveauté vient s’ajouter à cette liste, puisque seulement deux ou trois opérateurs auront le droit d’exercer dans Paris jusqu’à l’adoption de la Loi Mobilités. Aujourd’hui c’est 12 sociétés qui sont implantées dans la capitale dont Lime, Bird, Voi, Bolt, Dott, Flash ou encore Jump.

« Les opérateurs ont profité des failles juridiques pour s’imposer » – Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie de Paris. 

Les mesures mises en place par la Charte de Bonne Conduite ne sont toujours pas respectées par les usagers des trottinettes en libre-service, malgré la menace de les interdire si le chaos perdure. Anne Hidalgo explique une énième fois que les usagers doivent stationner sur des places déjà existantes et n’ont absolument pas le droit d’encombrer les trottoirs, ceux-ci uniquement réservés aux piétons.

E.B