Trottinettes électriques : vers une réglementation beaucoup plus stricte ?

trottinette electrique paris 2019 © By Velimir Isaevich

Une association contre les trottinettes électriques est reçue ce lundi 12 août 2019 au Ministère des Transports. Son objectif ? Obtenir la mise en place d’une réglementation beaucoup plus stricte.

Bercy Village

Décidément, les trottinettes électriques n’ont pas fini de faire parler. L’association Apacauvi (pour Association philanthropique action contre l’anarchie urbaine vecteur d’incivilité) est reçue aujourd’hui, lundi 12 août, au ministère des Transports, par Laure Ménétrier, conseillère en charge des nouvelles mobilités au ministère afin de dénoncer l’inaction des pouvoirs publics et réclamer une législation beaucoup plus stricte.

Créée par Jean-René Albertini et sa femme, la pianiste Isabelle Albertini, victime d’une trottinette électrique, l’association souhaite aider les victimes des trottinettes électriques, mais également provoquer une prise de conscience sur l’inaction des pouvoirs publics. Le couple pense en effet que les mesures prises par la Mairie de Paris n’étaient qu’une « opération de communication » et souhaite la mise en place de mesures beaucoup plus strictes. Ainsi, si leurs demandes étaient entendues, les usagers devraient communiquer une pièce d’identité et une assurance conducteur obligatoire pour s’inscrire sur une plateforme, tandis que l’immatriculation des véhicules serait imposée ainsi que le port du casque. Faudra-t-il encore que ces mesures soient appliquées et surveillées.

E.B

Partager: