Arbres fruitiers et comestibles : comment manger gratos dans Paris !

ivan bastien

Vous n’avez peut-être jamais fait attention mais près de 9000 arbres comestibles* sont plantés dans Paris.

Vivre Paris vous dévoilait l’endroit où se trouve le plus grand arbre de Paris et il s’agit d’un platane bien plus que centenaire. Rien de comestible là-dessus, donc. Mais des arbres fruitiers en libre-service il y en a près de 9000 dans la capitale : plus de 4700 rive gauche et plus de 3600 rive droite. Ce sont des Américains, adeptes de la healthy food, qui ont répertorié sur une carte interactive tous les arbres et autres plantes offrant des fruits ou des feuilles que l’on peut dévorer sans modération et en plus, gratuitement !

Falling Fruit a réuni sur une seule et même carte tous les arbres fruitiers de la capitale / ©fallingfruit

Pommiers à fleurs (il y en 6 rien qu’au sein du Parc Montsouris dans le 14e arr.), robiniers (attention, seules ses fleurs sont comestibles, à condition d’être cuites), noisetiers de Byzance, chênes, fêviers, tilleuls, érables, aubépines (les fleurs se mangent et agissent comme un fortifiant du coeur), noyers, micocoulier (les micocoules, petits fruits en forme de boules, se ramassent et se font macérer dans de l’alcool pour en faire un digestif), cerisiers à fleur, muriers… et tant d’autres espèces sont plantées la fois dans les parcs, les jardins, les bois, les cimetières, les squares, les trottoirs ou encore les terre-pleins… Bref, il y en a dans tous les arrondissements de Paris et aussi en banlieue.

Sorbiers, alisiers (l’alise se consomme crue, lors d’une balade en forêt), pêchers, pommiers à fleurs ou encore érables se trouvent entre la Porte de Saint-Cloud et Boulogne-Billancourt. L’occasion de se faire un dessert gratos avant d’aller se promener dans les sublimes jardins d’Albert Kahn !

*Avant de manger un fruit ou une plante ramassé(e) dans les rues de Paris, assurez-vous que ce soit bien comestible !

Partager: