play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Vivre Paris Radio Radio Vivre Paris

News

La street artiste parisienne Miss.Tic est décédée à l’âge de 66 ans

today23 mai 2022

Arrière-plan

Son art a marqué à jamais les murs de la capitale, l’une des figures emblématiques du street art parisien nous a quitté ce week-end.

Âgée de 66 ans, Miss.Tic, la célèbre street artiste parisienne, est décédée ce dimanche 22 mai, a annoncé sa famille à l’AFP. Radhia Novat, de son vrai nom, a succombé à un cancer. L’artiste était connue pour ses fresques poétiques de femmes brunes, féministes et engagées que l’on pouvait retrouver sur les murs de la capitale et aux quatre coins du globe.

La date des funérailles n’est pas encore connue mais elles seront ouvertes au public, selon les souhaits de la street artiste. 

Miss.Tic s’était fait une place de taille dans le monde du street art, en commençant dès 1985, à peine âgée de 30 ans, à graffer les murs du 13e arrondissement. De la Butte Montmartre à la Butte-aux-Cailles, elle commence à dessiner des autoportraits accompagnés de poèmes, puis se met à dessiner des portraits de femmes à la silhouette marquée.

Son art féministe et engagé fera le tour de la planète et lui vaudra même une arrestation en 1997 et une amende de 22 000 francs pour détérioration. Dans les années 2000, les oeuvres de Miss.Tic tapent dans l’œil des plus grandes marques et l’artiste se met à collaborer avec des maisons de mode, dont Kenzo et Louis Vuitton. 

Des dizaines de ses oeuvres sont encore visibles dans les rues de Paris, et on espère, pour longtemps !


+ D’INFOS

Photo de une : Miss.Tic ©Miké Miss Tic ADAGP 2022

N B

Écrit par: La REdaction


Article précédent

Insolite

La question de la semaine : que sont devenues les anciennes maisons closes parisiennes ?

Paris, capitale de l’amour… et du plaisir ! Jusqu’à la promulgation de la loi Marthe Richard de 1946 imposant la fermeture de tous les lieux de prostitution, les maisons closes faisaient partie du quotidien des Parisiens et étaient légion dans les rues de la capitale. Que sont devenus ces lieux symboles du Paris sulfureux et coquin ? On est parti sur les traces des établissements les plus emblématiques ! Au plus […]

today22 mai 2022


Articles similaires


0%