Le saviez-vous ? Le Pont Alexandre III possède un petit frère en Russie

1329
Le pont Alexandre III aujourd'hui © MarinaD_37 / Shutterstock
Le pont Alexandre III aujourd'hui © MarinaD_37 / Shutterstock

Inauguré en 1900 par le tsar Nicolas II et le président Félix Faure, le majestueux pont Alexandre III est non seulement un symbole parisien, mais également un symbole de l’amitié Franco-Russe. Il possède même un petit frère, construit quelques années plus tard à Saint-Pétersbourg !

Si l’on ne devait choisir qu’un pont parmi tous ceux présents le long de la Seine ou du canal Saint-Martin à Paris, c’est sans doute celui que la plupart d’entre nous garderait : depuis la pose de sa première pierre en octobre 1896, ce pont érigé dans le cadre de l’Exposition Universelle de 1900 ne cesse d’éblouir les passants avec ses dorures à n’en plus finir, son arche monumentale qui traverse la Seine et ses 32 candélabres en bronze.

Mais ce pont n’est pas seulement une prouesse architecturale et artistique, il est aussi l’un des symboles les plus importants de l’amitié franco-russe. Sa construction  a en effet été décidée dans le cadre d’une alliance entre la France et la Russie. Conclue en 1891, cette alliance économique et militaire ne resta pas en vigueur très longtemps – de 1892 à 1917 – mais le pont, lui, restera et continuera de fasciner… Tout comme l’autre pont décidé dans le même temps, le pont de la Trinité à Saint-Pétersbourg !

Quoique qu’inaugurés à trois années d’intervalles, les deux ponts possèdent bien des choses en commun : tout comme son frère reliant l’esplanade des Invalides au Grand Palais, le pont qui enjambe la Neva a été inauguré en présence du tsar Nicolas II et du président Félix Faure et a été réalisé par une entreprise française. Tous les deux sont également considérés comme des chef-d’oeuvre d’ingénierie (le pont russe est à bascule !) et de beauté. Le pont Alexandre III et le pont de la Trinité sont donc deux frères au destin commun, dans deux des plus belles villes au monde !

© Alex Florstein Fedorov / Wikicommons

C.R