Le saviez-vous ? Un bunker secret est caché sous la Gare de l’Est

Alors que le nouveau Musée de la Libération s’apprête à nous ouvrir les portes d’un véritable QG souterrain de la Seconde guerre mondiale, nous sommes partis sur les traces d’un autre bunker, beaucoup plus secret : celui de la Gare de l’Est.

Situé sous les voies 3 et 4 de la gare du 10e arrondissement, ce bunker n’a pas bougé d’un poil depuis 1941 : inscriptions en allemand sur les murs, machines électriques disséminées un peu partout, tables et chaises en métal, lits d’appoints en toile tendue, imposantes portes en acier… Tout est resté comme il y a 80 ans !

Si son développement s’est stoppé net en 1941, cet abri a pourtant connu une histoire mouvementée. Cet espace souterrain, initialement creusé afin de faciliter l’acheminement des bagages des voyageurs arrivant à Paris, a connu une première mue à partir de 1939 : nous sommes alors aux prémices de la Seconde guerre mondiale et la SNCF décide d’aménager l’espace en bunker. Il s’agit alors de fournir un espace de protection pour le personnel de la gare en cas d’attaque aérienne allemande.

Un lieu de protection pour la SNCF, puis pour les Allemands

Composé d’une dizaine de pièces s’étalant sur 120 mètres carrés, le bunker peut accueillir jusqu’à 70 personnes et possède tout l’attirail du parfait QG défensif : une salle de contrôle, un central téléphonique, des portes hermétiques en acier protégeant d’une attaque au gaz… Mais le lieu n’est pas seulement pratique pour les employés de la SNCF, il est aussi très stratégique puisqu’il se trouve sous la gare qui va en direction de l’Est et emmène donc les combattants sur le front allemand !

Alors quand Paris tombe aux mains des Allemands en juin 1940, ces derniers investissent immédiatement les lieux. Très vite, ils se réapproprient les lieux et achèvent le travail débuté par la SNCF. Les inscriptions en allemand et les plans datant de cette époque attestent encore aujourd’hui du passage de l’armée du Troisième Reich. À la Libération de Paris, le bunker est rendu à la SNCF. Depuis, la société veille à conserver ce précieux vestige de l’histoire en l’état et n’ouvre donc que très rarement le lieu au public.

Il sera néanmoins visitable cette année lors des prochaines Journées du Patrimoine qui auront lieu les 21 et 22 septembre prochain. Cette découverte aura lieu dans le cadre de la visite commentée de la Gare de l’Est et s’accompagnera d’explications sur son histoire, ses spécificités et nous en révélera sans doute un peu plus sur ses petits secrets. Une occasion à ne pas rater !

En attendant septembre prochain, vous pouvez le découvrir en images : 

C.R

Partager: