Les bons tuyaux de Cloclo : Nantes en 48h

836
Nantes chateau week end
Le Château des ducs de Bretagne © DaLiu
  • Pour quoi ? Un week-end entre détente et culture, pour oublier ces vacances qu’on n’aura pas (encore).
  • Où ça : A Nantes

Mois d’été ne rime pas toujours avec vacances… Et oui, c’est à vous que je m’adresse, parisien(ne)s travaillant en ce début de mois d’août. Je vous propose une évasion, le temps d’un week-end, dans la dynamique ville de Nantes.

Vous avez décidé de partir en septembre, ou même de ne pas partir du tout… Et vous voilà en direction du travail, chaque matin, à devoir vous frayez un chemin parmi les touristes lève-tôt. Si vous appréciez Paris en août (moins de parisiens, ça fait du bien), vous n’en pouvez plus de voir les photos de vos potes au Cap Ferret, à Phuket ou à L.A. Même les rares clichés de la retraite bien-être en Lozère de votre collègue vous font rêver… Mon conseil ? Profitez d’un week-end de ce mois d’août pour quitter la capitale.

Direction Nantes, pour 48h de pur plaisir.

Escapade Paris Nantes
© Leonid Andronov
  • Le samedi, on fait quoi ?

Idéalement, vous êtes arrivé(e) la veille au soir et pouvez profiter pleinement de cette première journée d’escapade. Direction la place Graslin pour prendre un bon petit-déjeuner à la Cigale. Ouverte dès 7h30, cette brasserie classée monument historique est une institution. Depuis plus d’un siècle, elle régale les nantais et fascine les visiteurs par sa décoration Belle Epoque éblouissante.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brasserie La Cigale (@lacigalenantes) le

 Pour digérer, quoi de mieux qu’une petite balade ? Laissez-vous guider par la ligne verte, serpentant sur le sol de la ville, de monument en monument (le château des Ducs de Bretagne notamment), d’oeuvre d’art en oeuvre d’art. Parce que l’art et la culture en général, Nantes en a fait sa nouvelle identité. Le Voyage à Nantes anime la ville depuis 2011, de 56 oeuvres pérennes réparties dans la ville. Chaque été des réalisations éphémères s’ajoutent à cette collection insolite d’oeuvre contemporaines et urbaines.

PS : n’oubliez pas de lever les yeux, certaines devantures de magasin du centre-ville sont des oeuvres contemporaines qui ne manquent pas d’humour !

Nantes week end
Façade nantaise © Clotilde Boudet

Jusqu’au 1 er septembre 2019, on se laisse emporter par la poésie des nids géants qui ont envahis la ville, installés là par le japonais Tadashi Kawamata. On se balade place Royale parmi les dizaines de statues de l’oeuvre « Reconstituer », signée Stéphane Vigny et juste à côté de la brasserie La Cigale, on ne manque pas l’horloge folle de Malachi Farrell, une oeuvre « mi-homme mi-machine ». Vous n’aurez pas le temps de voir toutes les installations, mais qu’importe, la magie opère dès la première. 

Après un déjeuner à la délicieuse crêperie Le Coin des Crêpes, baladez-vous encore… Dans le sublime jardin des Plantes par exemple. Plus de sept hectares d’une ode à la poésie et à la nature qui invite à la détente et à la rêverie. En fin de journée (jusqu’à 19h), on s’égare dans l’immensité du Musée d’arts de Nantes dont le but est « d’éclairer la peinture ancienne par l’art d’aujourd’hui ».

Pour le dîner et la soirée : rendez-vous au Lieu Unique, un centre culturel installé dans les anciens locaux de la biscuiterie LU où l’on retrouve expos, hammam, librairie, restaurant, bar… Bref, de quoi passer une belle soirée !

Le Lieu Unique Nantes
Le Lieu Unique © Clotilde Boudet
  • On fait quoi le dimanche ?

On passe cette journée à flâner sur l’île de Nantes, d’abord du côté du Quartier de la Création, puis à la découverte des machines extraordinaires qui peuplent l’ouest de l’île. On pénètre dans un monde à la croisée des chemins imaginaires de Jules Vernes et De Vinci en explorant la Galerie des Machines (Tarif plein : 8,50 €) puis on retombe en enfance en s’offrant un tour sur le dos de l’Eléphant Géant (Tarif plein : 8,50 €) et/ou du Carrousel des Mondes marins (Tarif plein : 8,50 € – avec ce billet bénéficiez d’1,60 € de réduction à la Galerie)

Les machines de Nantes
L’Eléphant Géant © Clotilde Boudet

A partir de midi, je vous invite à vous diriger vers le Quai des Antilles, pour déjeuner à la Cantine du Voyage. Le menu est unique et à 11€. Ensuite profitez d’un moment de détente sur un des transats de ce lieu éphémère, multiple et convivial. Un lieu parfait pour se relaxer en attendant de repartir vers la réalité.

Autres choses à voir : La « promenade des sept belvédères », les grues Titans, le château des Ducs de Bretagne, la vue panoramique du bar/oeuvre d’art Le Nid, le sublime passage Pommeraye.

  • On dort où ?

Que vous passiez une ou deux nuits, les possibilités sont vastes : hôtels, Airbnb… Personnellement, j’opterais pour un mélange des genres. La Micr’Home est une petite habitation (26 mètres carrés) qui semble flotter à 5 mètres au dessus du sol, au coeur de Nantes. Une oeuvre d’art signée par l’architecte Myrtille Drouet, partie intégrante et pérenne du parcours du Voyage à Nantes. A partir de 99€ la nuit pour un séjour dans ce triplex résolument moderne et unique en son genre.

MicrHome Nantes hotel
© Philippe Piron / LVAN
Cloclo les bons tuyaux
© Nice Illustration
  • On y va comment ? En train, vous relierez Nantes de la gare Montparnasse en moyenne en 2h30. En voiture, via A11, la durée du trajet double. 

 

C.B