Les brasseries mythiques de Paris

38417

Envie de déjeuner ou dîner dans un restaurant mythique ? En voici quelques uns dont la réputation n’est plus à faire !

Chaque semaine de nouveaux restaurants font leur apparition dans le paysage culinaire parisien. Et puis il y a les brasseries mythiques de la capitale, installées depuis des années, fréquentées par de grands noms à l’époque, adorées des parisiens et des touristes aujourd’hui, immortalisées au cinéma… elles sont incontournables.

La Brasserie Lipp (6e)

C’est une institution à Saint-Germain-des-Prés. Installée dans le quartier depuis plus de 137 ans, la brasserie Lipp est l’une des plus prisées de Paris. Et le sol du restaurant n’a pas été foulé par n’importe qui. Verlaine et Apollinaire, entre autres personnalités, y avaient leurs habitudes. Si le décor a quelque peu changé en 1920 à la reprise de l’établissement, la réputation, elle, est intacte. La devanture sur deux niveaux et les décors intérieurs du rez-de-chaussée ont permis à la brasserie d’être classée monument historique en 1989.

Le Grand Café Capucines (9e)

Autre brasserie incontournable : le Grand Café Capucines. Il voit le jour en 1875, année où est inaugurée l’Opéra Garnier. Avec les nombreux théâtres qui fleurissent et l’arrivée de l’Olympia non loin de là, le quartier est très fréquenté et l’établissement mythique du boulevard des Capucines devient vite l’un des plus prisés de la capitale.

© Solenne Lalande

La Closerie des Lilas (6e)

Retour dans le 6e arrondissement, sur le Boulevard du Montparnasse. Au numéro 171, vous tomberez sur un charmant restaurant à la terrasse arborée : la Closerie des Lilas. De grands nom de la littérature, de la peinture et de l’art sous toutes ses formes y ont pris leur quartier des années durant : Modigliani, Aragon, Picasso, Jean-Paul Sartre, Paul Eluard, Oscar Wilde et tant d’autres. Les années ont passé et la brasserie n’a rien perdu de sa superbe.

La Coupole (14e)

Restons sur le Boulevard du Montparnasse. Au numéro 102 se trouve une autre institution parisienne : la Coupole. Ouverte en 1927 en plein coeur d’un quartier où la concurrence fait rage, la brasserie a réussi à se faire une place de choix. Et là encore, il y a eu du beau monde entre les murs de ce restaurant :  Jean Cocteau, Joséphine Baker, Louis Aragon,  Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre ou Édith Piaf pour n’en citer qu’une infime partie. La salle du rez-de-chaussée a été inscrite aux monuments historiques en 1988.

Le Petit Bouillon Pharamond (1er)

Institution parmi les institutions du quartier des Halles, le Pharamond nous propose depuis 1832 une cuisine bistrotière de qualité dans un établissement classé monument historique. Devenu le Petit Bouillon Pharamond en mai 2019, le lieu s’est rajeuni et renouvelé, mais n’a rien perdu de son charme d’antan : on y retrouve son décor exceptionnel, sa devanture normande qui nous rappelle que le lieu a été ouvert par un normand il y a presque 190 ans et une cuisine typique des bouillons parisiens à prix mini ! Un immanquable du quartier.

Le Bouillon Chartier (9e)

Et enfin, tout aussi légendaire que les brasseries précédente : le Bouillon Chartier. Né en 1896, le restaurant a trouvé la recette du succès : concocter de bon plats à petits prix et respecter la clientèle pour gagner sa fidélité. Et le résultat est là : au fil des années, plus de 50 millions de repas ont été servis aux nombreux clients du restaurant, connus et moins connus. Sa légendaire salle aux allures de hall de gare lui a valu d’être classé aux monuments historiques en 1989.

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération
**«Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour», «évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé», «pratiquez une activité physique régulière»