L’hôtel des Invalides, le plus prestigieux monument militaire de Paris

hotel des invalides a paris Hôtel des Invalides à Paris © By Velishchuk Yevhen

Bâti au cours de la deuxième moitié du XVIIe siècle, l’hôtel des Invalides est l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. Son impressionnant dôme, son esplanade, sa cour d’honneur, la tombe de Napoléon qu’il abrite… On est parti sur les traces des trésors de cet immense édifice du 7e arrondissement.

Si l’Hôtel des Invalides est loin de faire partie des plus vieux édifices de la capitale, il renferme  pourtant une page importante de l’Histoire de France. Dès ses premières heures, cette immense bâtisse a joui d’un statut d’exception dans l’Hexagone, et pour cause :  sa construction est ordonnée par Louis XIV le 24 février 1670, dans le but d’en venir en aide aux invalides de guerre qui ne pouvaient plus exercer à cause de blessures ou d’un âge trop avancé. À l’époque, le roi souhaite qu’il existe « un lieu pour que ceux qui ont exposé leur vie et prodigué leur sang pour la défense de la monarchie passent le reste de leur jour dans la tranquillité ». Un lieu qui n’a rien d’accessoire puisque, dans les années 1670, beaucoup d’invalides de guerre, finissent mendiants, voleurs ou laissés-pour-compte. 

La construction de l’Hôtel des Invalides

Pour mener à bien le projet colossal voulu par le Roi Soleil, de nombreux architectes ont proposé leurs plans, mais c’est Libéral Bruand, architecte de Louis XIV qui finit par avoir la responsabilité de l’Hôtel des Invalides. À 36 ans, il se voit confier l’un des projets les plus importants de l’architecture classique française.

La première pierre est posée en 1671 par le Roi Soleil lui-même et, trois ans plus tard, les premiers occupants posent déjà leurs valises. Une construction extrêmement rapide pour l’époque, même si tout n’était pas fini ! Immédiatement, l’architecture des Invalides étonne par sa rectitude : vue de haut, la cour royale et les cours moyennes qui l’entourent sont parfaitement droites et s’inscriventdans l’esprit militaire… Être carré ! 

Pour l’anecdote, l’Hôtel des Invalides n’était, à l’époque de sa construction, pas installé dans Paris, mais à ses portes : les frontières de la capitale s’arrêtaient alors aux alentours de l’actuel Musée d’Orsay. 

Hôtel des Invalides : Qu’est-ce qu’on y trouve aujourd’hui ? 

La grande surface des Invalides offre une multitude de possibilités d’usage, à commencer par un espace dédié au Musée de l’Armée, qui est absolument à découvrir. Vous y verrez des images d’archives, des papiers, objets et autres armes historiques ayant été utilisés durant la guerre. C’est un musée chargé d’histoire dans lequel on en apprend beaucoup sur l’histoire de la France.

Après votre visite du musée, ne manquez pas de faire un tour dans la cathédrale Saint-Louis des Invalides : 300 ans d’histoire militaire française vous y attendent, représentés par les dizaines de drapeaux et bannières pris à l’ennemi accrochés dans sa nef.

Ne manquez pas non plus d’aller rendre visite à Napoléon 1er, dont le tombeau est installé au centre du Dôme des Invalides, dont la célèbre coupole dorée surplombe tout Paris du haut de ses 107 mètres de haut. Dans cette église (oui, oui !) réalisée par Jules Hardouin-Mansart et achevée en 1706, on y trouve également les sépultures de militaires célèbres, mais surtout une coupole intérieure absolument sublime, ornée de plusieurs peintures de Jean Jouvenet représentant des saints. Un lieu majestueux et étonnant.

Tombeau de Napoléon Ier, aux Invalides


+ D’INFOS

Hôtel des Invalides.

E.B

Partager: