Paris, future capitale du sport en plein air ?

150
A quoi pourrait ressembler l'allée des Fortifications, aux abords du Bois de Boulogne © Apur
A quoi pourrait ressembler l'allée des Fortifications, aux abords du Bois de Boulogne © Apur

C’est un projet prévu pour 2024 : 40 kilomètres de balade sportive et culturelle entourant Paris. De quoi réveiller le champion olympique qui sommeille en vous… 

Le projet s’appelle « Parcours sportif de la Ceinture Verte », a été commandé par la Mairie de Paris et imaginé par l’Atelier parisien d’urbanisme (l’Apur). Il devrait s’étendre sur 40 kilomètres, le long des Maréchaux et du périphérique parisien. 42 000 mètres carrés de bitume devraient être végétalisés et 600 arbres plantés.

Si vous êtes sportifs mais que courir n’est pas votre truc, des groupes d’agrès sportifs ont été imaginés, en libre accès, pour les amateurs de musculation et de cardio. Terrains de pétanque, tables de ping pong, murs d’escalade, tables de pique-nique et espaces pour les enfants devraient aussi être de la partie…

Le parcours en chiffres © Apur

L’intégralité du parcours serait ouvert de jour comme la nuit, et devrait être accessible à pied pour près de 850 000 habitants.

Si rien n’indique encore quand débuteront les travaux, ils devraient être colossaux, puisque les trottoirs devront être élargis sur 9 kilomètres de long.

© Apur

La promenade devrait desservir, dans un rayon de 350 mètres :

  • 33 stades, complexes sportifs et terrains de sports
  • 51 terrains de grands jeux et 56 pistes d’athlétisme
  • 301 salles de pratiques collectives
  • 96 courts de tennis
  • 33 piscines
  • 3 centres d’équitation
  • 5 golfs
  • 26 salles de sport privées, parmi lesquels on compte les 4 grands stades parisiens
  • 10 grands club « élite » parisiens
  • les sites olympiques de compétitions
  • de nombreux parcs et jardins.

    © Le Parisien

Du sport, oui, mais pas que… La culture doit également être mise à l’honneur, puisque le parcours devrait croiser des équipements culturels, comme le musée national des arts d’Afrique, le Paris Expo Porte de Versailles ou encore le Palais des Congrès. Pour soutenir la création artistique et rendre l’art contemporain accessible à tous, plus de 6 kilomètres de mur pourraient être dédiés à l’accueil de street art.

Imaginé dans le cadre d’une « stratégie héritage des Jeux olympiques et paralympiques » de 2024, le projet tend avant tout à développer la pratique sportive des habitants, en faisant de Paris un terrain de sport à ciel ouvert.