Paris : pourquoi trouver du pain au mois d’août est si compliqué ?

boulangerie paris © Gabriela Tulian

Trouver une boulangerie à Paris ouverte durant le mois d’août est un véritable défi pour certains habitants de la capitale. La raison ? Plus aucune loi n’oblige les boulangers à s’organiser entre eux.

Paris au mois d’août est totalement transformé. et le calme inhabituel qui règne dans la capitale offre un tout autre paysage aux habitants qui ne sont pas partis en vacances. Mais si les rues sont vidées, les commerces le sont aussi.

Et si vous vous êtes retrouvés à chercher une boulangerie ouverte en ne tombant que sur des devantures fermées, vous savez que c’est la même chose pour les boulangeries ! La raison ? Depuis 2014 et la promulgation de la loi relative à la simplification de la vie des entreprises, plus aucune loi n’oblige les boulangers à se mettre d’accord entre eux pour partir en vacances pendant la période estivale.

Jusqu’en 2014, il existait un système de réquisitions estivales des 1 200 boulangers parisiens : ils avaient la possibilité de partir soit en juillet, soit en août, mais pas de décider entre les deux. La décision revenait à la préfecture qui opérait une sélection des boulangeries de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne en fonction de leur emplacement. En gros, lorsqu’une boulangerie fermait, sa voisine restait ouverte, et inversement.

L’une des principales motivations de ce système était de permettre à une personne à mobilité réduite ou une personne âgée de trouver du pain sans devoir partir en mission commando à l’autre bout de la ville. Aujourd’hui, plus aucune loi n’existe, un quartier de Paris peut donc tout autant être un désert de boulangerie (les Parisiens partent beaucoup plus volontiers en août qu’en juillet) ou garder une activité normale. Il faut donc espérer vivre dans le bon quartier !

E.B

Partager: