Paris renforce la régulation des trottinettes électriques

4299
Legislation trottinette electrique free-floating Paris© Paris.fr
© Paris.fr

Après avoir profité du flou juridique qui les entourait, à Paris, les utilisateurs peu précautionneux de trottinettes électriques pourront désormais être verbalisés.

C’était attendu par beaucoup de Parisiens : la capitale renforce enfin la régulation des trottinettes électriques en free-floating (libre-service).

En attendant la loi d’orientation sur les mobilités, qui devrait donner un cadre juridique clair à ce phénomène, le Conseil de Paris du 3 avril 2019 a tranché. Les utilisateurs imprudents de trottinettes électriques en free-floating seront verbalisés. Le but ? Protéger les piétons des conducteurs fous et éviter les hordes de trottinettes garées n’importe où.

  • Voici les mesures mises en place par la ville de Paris :
Trottinettes electriques Paris reglementation trottoir
© François Guillot / AFP

1 ) Circuler sur les trottoirs vous coûtera désormais un procès-verbal de 135 €.

2 ) Paris va créer dans les prochaines semaines des zones spécifiques de stationnement, délimitées par un marquage au sol. 2 500 places de parking réservées aux trottinettes électriques en libre-service devraient être créées d’ici la fin 2019.

3 ) Les 9 entreprises proposants des trottinettes électriques en free-floating dans la capitale ont élaboré, avec le Conseil de Paris, une charte de bonnes pratiques. Ils devront la signer d’ici la fin mai.

4 ) La police municipale sanctionnera de 35 € tout stationnement gênant la circulation des piétons ; les trottinettes électriques mal garées seront mises en fourrière.

loi trottinette electrique Paris actu
© Benoit Tessier / Reuters

5 ) Enfin, pour réguler l’armada de trottinettes électriques présentes dans les rues parisiennes, la municipalité a instauré une redevance pour les entreprises. Plus ils ont d’engins, plus ils payent (de 50 à 65 € par trottinette).

Ces règles sont les bienvenues quand on sait que plus de 15 000 trottinettes sont aujourd’hui disponibles dans Paris. Ce nombre pourrait passer à 40 000 d’ici la fin de l’année.

 C.B