Paris, ville la plus écolo du monde ?

1331
paris ecolo
© ESB Professional

Une association révèle le classement des villes les plus écologiques du monde. Sur 630 d’entre elles, 43 seulement, sont bien notées. Plusieurs villes d’Europe figurent dans le classement, dont Paris. 

L’association à but non-lucratif CDP (carbon disclosure project) relève un classement des villes les plus engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique. 630 villes ont été analysées et seulement 43 d’entre elles s’en sortent avec la note de A. Les villes de Londres, Barcelone, Le Cap, San Francisco, HongKong et surtout Paris, sont en tête du classement. Kyra Appleby, la directrice de la division Villes, Etats et Régions de l’association, explique « en publiant la liste des bons élèves, nous voulons encourager les autres à faire mieux » révèle le Figaro.

Le Plan Climat de de la ville de Paris

Paris met en place plusieurs plans d’action pour lutter contre ce réchauffement climatique. La Ville prévoit de réduire de 30% la consommation de viande dans ses cantines (soit 30 millions de repas servis par an).

A savoir que l’élevage intensif est en grande partie responsable des émissions de gaz à effet de serre et de la destruction massive de la planète. Pour produire 1 kilo de viande, 1500 litres d’eau sont nécessaires, 63% de la forêt amazonienne a été et est détruite pour nourrir les bovins et 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre sont liées à leur élevage (soit autant, voire plus, que le secteur des transports).

L’association met également en avant les îlots de fraîcheur (musées, espaces verts…) créés par la capitale pendant la canicule. De plus, Paris utilise 35% d’énergie verte, mais à pour objectif, d’ici 2050, d’atteindre une neutralité carbone, c’est-à-dire, aucune émission néfaste pour la planète.

Depuis plusieurs années, la Ville de Paris a réduit ses émissions de gaz à effet de serre, liées aux transports en commun, de 40%. Un chiffre encourageant quant à l’avenir écologique de la capitale.
En l’espace de six ans seulement, CDP explique que les actions en faveur de l’environnement ont été multipliées par vingt dans les villes qui leur transmettent leurs données. Pour la CDP, il est nécessaire que ces 630 villes agissent efficacement contre le réchauffement climatique « elles sont responsables de plus de 70% des émissions de carbone liées à l’énergie dans le monde. Leur rôle est capital » précise-t-elle.

 

E.B