Portrait de femme qui a marqué Paris : Juliette Gréco

portrait noir et blanc juliette greco Juliette Gréco par Jack de Nijs en 1963 © Nationaal Archief

La célèbre chanteuse nous a quittés la semaine dernière mais elle a laissé un souvenir impérissable dans la ville de Paris et le cœur des français. Retour sur le destin extraordinaire de Juliette Gréco.

Née en 1927, Juliette n’a que 12 ans lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Sa mère et sa sœur aînée entrent en résistance, aidant plusieurs personnes à s’évader en Espagne : elles seront arrêtées puis déportées jusqu’à la Libération. Juliette alors seule à Paris est recueillie par Madame Duc sa professeure de français qui habite rue Servandoni. C’est là qu’elle découvre Saint-Germain des prés, son effervescence intellectuelle, ses brasseries mythiques (comme le café de Flore) et qu’elle devient peu à peu la muse d’artistes emblématiques comme Boris Vian, Jean-Paul Sartre ou encore Miles Davis.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Cher Miles.

Une publication partagée par Juliette Gréco (@greco_juliette) le

Après quelques tournées à l’international et des apparitions au cinéma, elle collabore avec Jacques Brel, Serge Gainsbourg, Georges Brassens, Léo Ferré… Interprétant des monuments de la chanson française comme Sous le ciel de Paris, Chanson pour l’auvergnat, Jolie môme ou encore la Javanaise. Son succès et son apport à la culture nationale lui vaudront même d’être décorée Chevalier de la Légion d’honneur en 1984 !

Après cette incroyable carrière, elle s’éteint ce 23 septembre 2020 à l’âge de 93 ans. Ses obsèques auront lieu dans la plus stricte intimité en l’église Saint-Germain-des-prés le 5 octobre et elle sera inhumée dans le cimetière de Montparnasse (qui abrite les sépultures de nombreuses célébrités) auprès de son dernier époux. On tire notre chapeau à cette grande dame qui laisse une empreinte éternelle dans la ville Lumière…

A.C.

Partager: