20e arrondissement de Paris : pourquoi on l’aime ?

Si chaque arrondissement a ses mauvais côtés, ils sont surtout tous bourrés de qualités ! Alors on vous embarque pour un petit tour d’horizon de ce que l’on aime chez chacun d’entre eux.

Aujourd’hui on vous propose de partir dans l’est parisien, à la découverte du dernier arrondissement de la ville, le 20e. Un arrondissement pas comme les autres, authentique, bourré de charme… Bref, un arrondissement qui ne manque pas d’atouts !

Les quartiers de Belleville et de Ménilmontant

Ruelles étroites et fleuries comme la Cité Leroy ou la Villa de l’Ermitage, pavés au sol, ateliers d’artistes, maisons colorées, verdure… Le dépaysement est garanti lorsque l’on se promène dans ces deux quartiers de la ville qui ne ressemblent en rien au Paris habituel des cartes postales. Et ça fait du bien !

Cité Leroy

De superbes points de vue

Les hauteurs de l’arrondissement offrent d’incroyables points de vue sur la ville. En haut du parc Belleville, en se baladant rue de Ménilmontant… Le 20e n’a rien à envier aux panoramas que l’on peut contempler depuis la Tour Eiffel, la tour Montparnasse ou la grande roue de la Concorde. En plus, vous n’aurez pas un sous à débourser pour observer la capitale depuis cet arrondissement.

© Lens-68

Un véritable bouillonnement culturel

Les nombreuses salles de spectacles, les concerts, les théâtres, le street art, les graffitis, la culture hip-hop… Dans le 20e arrondissement, la vie culturelle est plus riche et plus diversifiée qu’ailleurs. Mention particulière pour la petite rue Dénoyez, sans doute la plus colorée de Paris grâce aux multiples oeuvres de street art qui recouvrent les murs.

Fresque à l’angle des rues Ménilmontant et Sorbier © EQRoy / Shutterstock.com

Le cimetière du Père-Lachaise

Autre point non négligeable, le quartier abrite tout de même l’un des cimetières les plus connus au monde : le Père-Lachaise. Edith Piaf, Honoré de Balzac, Guillaume Apollinaire, Jim Morrison… Un grand nombre de célébrités y repose. Et puis même si l’on ne vient pas voir les tombes de ces personnalités ou s’y recueillir, la balade est plutôt agréable, notamment en été et aux premières heures de l’automne.

Cimetiere du Pere Lachaise George Melies

Cimetière du Père Lachaise © Autoayudalibros

De la verdure et de la couleur plus qu’ailleurs, un paysage dépaysant, un bouillonnement culturel permanent… On ne peut pas passer à côté du 20e arrondissement !

Partager: