5 lieux parisiens pour une plongée magique au cœur de la Belle Époque

le train bleu grande salle copie La Grande Salle du restaurant le Train Bleu © Le Train Bleu

On part sur les traces de la Belle Époque à Paris, cette époque faste qui nous a laissé une foule de lieux devant lesquels écarquiller les yeux ! 

Période de prospérité économique sans précédent, la Belle Époque s’étend de la fin des années 1870 aux prémices de la Première Guerre mondiale en 1918 : insouciance et progrès techniques sont plus que jamais au rendez-vous en cette période qui sera aussi marquée, dans l’art, par l’éclosion de l’Art nouveau et une opulence ornementale certaine. On part à la découverte de quelques lieux emblématiques de cette époque.

Le monument : le Pont Alexandre III

S’il existe un pont à Paris qui nous fascine tous, c’est bien lui : depuis son inauguration en 1900, le pont Alexandre III est devenu aussi emblématique de la capitale que la tour Eiffel ou Notre-Dame ! Sa décoration abondante, sa surcharge de motifs et ses nombreuses touches d’or font de cet ouvrage d’art l’un des monuments les plus caractéristiques de l’architecture de la Belle Époque : qu’il s’agisse de ses 32 candélabres en bronze, de sa vingtaine de sculptures ou de ses pylônes monumentaux représentant, en leur sommet, les quatre renommées, et, en leur base, les quatre grandes périodes de l’Histoire de France (Moyen Âge, Renaissance, Louis XIV et époque moderne), ses ornementations sont un délice pour les yeux !

Pont Alexandre III, 75008 Paris

Le restaurant : le Train Bleu

Envie de découvrir quelques spécialités culinaires des régions françaises dans un restaurant iconique et majestueux ? Rendez-vous au Train Bleu, l’établissement chargé d’histoire de la Gare de Lyon dans le 12e arrondissement. Dans ce restaurant inauguré en avril 1901, le spectacle se déroule aussi bien dans l’assiette que dans la salle : au cœur d’une abondante décoration néo-baroque, typique de la Belle Époque, plusieurs œuvres viennent décorer les murs et plafonds du restaurant, dont trois peintures représentent les trois plus grandes villes de France, Paris, Lyon et Marseille. Presque tout l’établissement est classé monument historique, et on comprend très vite pourquoi !

Le Train Bleu – Place Louis-Armand, 75012 Paris

Le musée : le Petit Palais

Construit (lui aussi !) dans le cadre de l’Exposition universelle de 1900, le Petit Palais est un chef-d’œuvre architectural que l’on doit à Charles Girault, également coordinateur de la construction du Grand Palais voisin. Abritant depuis plus d’un siècle le Musée des Beaux Arts de la Ville de Paris, l’édifice du Petit Palais regorge de détails à découvrir : son somptueux escalier en hélice menant à la salle Carpeaux, ses galeries décorées du sol au plafond et, évidemment, son incontournable patio nous replongent dans le faste de la Belle Époque. Quant aux collections du musée, elles sont d’une rare richesse et d’une grande diversité, et font de ce musée (gratuit !) un passage incontournable à Paris !

Petit Palais — Avenue Winston Churchill, 75008 Paris

La façade : l’immeuble Lavirotte

29 avenue Rapp, 7e arrondissement. Retenez bien cette adresse, car vous y découvrirez l’édifice le plus fascinant de Paris ! Son exubérante façade Art nouveau, œuvre de l’architecte Jules Lavirotte et du céramiste Alexandre Bigot, se déploie tout en démesure : ses motifs floraux qui s’entrelacent dans tous les sens, ses représentations d’animaux qui s’épanouissent dans une asymétrie complète, ses mosaïques en brique ou céramique… Tout est absolument éblouissant ! Et on ne parlera pas de sa porte d’entrée principale qui cache l’une des allusions phalliques les moins discrètes de la capitale !

Immeuble Lavirotte – 29 Avenue Rapp, 75007 Paris

La boutique : la Chocolaterie Debeauve et Gallais

Pour s’offrir un petit plaisir sucré tout en découvrant l’une des plus belles boutiques de Paris, c’est une nouvelle fois dans le 7e arrondissement de Paris qu’il faut se rendre : la chocolaterie Debeauve et Gallais, l’une des plus anciennes de France connue pour avoir été le fournisseur préféré de Napoléon Ier, nous envoûte à la fois pour la qualité de ses produits (attention au prix cependant !) et pour la douceur de sa décoration. Ses boiseries claires, ses colonnes marbrées et son comptoir ondulant nous plongent directement dans un tableau de Jean Béraud !

Debeauve & Gallais — 30 Rue des Saints-Pères, 75007 Paris

C.D

Partager: