Paris : la population continue de diminuer

Le phénomène a commencé en 2011. Paris perd petit à petit de sa population, alors qu’au global, les français sont de plus en plus nombreux.

Selon l’Insee, au 1er janvier 2018, la population française atteignait les 67,2 millions d’habitants. Ce chiffre équivaut à une croissance de + 0,4 % par an, entre 2011 et 2016. Et de + 0,3 % en 2018. Ces français peuplent de plus en plus les métropoles, à l’exception  de la capitale, qui a perdu 11.900 habitants par an, depuis 2011. Soit 60 000 parisiens de moins en cinq ans.

En gros, si les parisiens continuent à faire des enfants, ils sont de moins en moins nombreux à vivre intra-muros. Si cette situation profite à sa banlieue, Paris reste tout de même la ville la plus dense d’Europe.

Rue de Rivoli, 75001 © Elena Dijour

Selon l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR) – l’équivalent parisien de l’Insee – le phénomène de dépeuplement de la capitale devrait durer… Jusqu’en 2025. On estime également que d’ici à 2050, Paris pourrait se vider de 25% de sa population.

Le 17 janvier dernier, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et potentiel futur candidat de la course à la Mairie de Paris s’inquiétait en déclarant : « En cinq ans, on a perdu l’équivalent du 5e arrondissement, car les classes moyennes s’en vont. Cela doit interroger ».

Alors pourquoi la capitale se vide-t-elle petit à petit de ses occupants ? Sans qu’aucune raison précise soit avancée à l’heure actuelle, le prix de l’immobilier et le manque de logements y sont sans doute pour beaucoup. Rappelons que Paris a connu une hausse de 48,6% du prix de l’immobilier en dix ans.

Partager: