Paris : des riverains se mobilisent contre le projet « Grand Palais Ephémère »

1745
© GrandPalais / Mirco Magliocca

Des parisiens refusent de voir le Grand-Palais « déplacé » sur le Champs de Mars durant les années de travaux qui l’attendent. Et ils le font savoir.

Au cas ou vous l’ignoriez : le Grand Palais gardera portes closes de la rentrée 2020 au printemps 2024. C’est l’ancienne ministre de la Culture Françoise Nyssen qui l’avait annoncé en 2018.

L’un des plus emblématiques monuments de Paris va être rénové pendant 3 ou 4 ans, pour apparaître au meilleur de sa forme lors des JO 2024. En effet, le bâtiment devrait accueillir les épreuves d’escrimes et de taekwondo des prochains Jeux Olympiques.

Le Grand Palais est connu, notamment, pour sa sublime nef © Collection Rmn-Grand Palais

Mais parce que le Grand-Palais est un lieu culturel dont Paris ne saurait se passer si longtemps, la Ville, suite à la proposition de projet de la Réunion des musées nationaux, a décidé de le délocaliser au Champs-de-Mars. C’est le projet « Grand Palais Ephémère ».

Un concours d’architecture a été lancé pour choisir qui concevra le lieu (qui se devra d’être immense). On sait déjà qu’au minimum 14 000 mètres carrés (dont l’esthétisme fera l’objet d’une grande attention) devraient ainsi être installés au Plateau Joffre, sous les yeux de la Tour Eiffel.

Le Champs-de-Mars © Givaga

C’était sans compter sur l’intervention des « Amis et Usagers du Champs-de-Mars » et de certains riverains.

Ils sont plus de 400 à s’être réunis pour déposer, fin décembre 2018, un recours au tribunal administratif contre ce Grand Palais éphémère. Pour Sébastien Baschet, président de l’association, c’est « un projet fou ». La raison de ce mécontentement ? Le jardin du Champs-de-Mars, poumon vert du 7 ème arrondissement, saturerait déjà, et les riverains aussi.

Vue aérienne du Champs-de-Mars © Valerie Potapova

On estime à plus de 21 millions le nombre de promeneurs annuels sur le Champs-de-Mars. Quant aux événements divers, ils s’enchainent à une fréquence effrénée. D’après les habitants du quartier, cela dégrade ce bel espace de vie et leur quotidien (nuisances sonores, dégâts, manque d’entretien en conséquence…) Monsieur Baschet s’alarme ; selon lui, délocaliser le Grand Palais au Champs-de-Mars finirait de saccager l’un des plus grands espaces verts de la capitale, avec ses 24,5 hectares.

  • L’info en plus : En 2016, les pelouses du Champs-de-Mars ont été sérieusement endommagées par la Fan Zone de l’Euro de football. Leur réhabilitation coûta 500 000 €.