play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Vivre Paris Radio Radio Vivre Paris

Ecologie

Contre les inondations à Paris, un immense chantier débute

today20 octobre 2022

Arrière-plan

Le 13 octobre 2022, le premier bassin, un site pilote, a été officiellement lancé. Un projet « unique en France » qui permettra de faire baisser le niveau de la Seine en cas de crue.

Les Parisiens se souviennent. Les crues de 2016 et 2018 ont noyé Paris. Déjà au XXe siècle, le bassin de la Seine a connu 18 crues historiques, dont celle de 1910. Pour trouver un projet à la hauteur du défi (faire baisser les pics de crues à Paris, ndlr.), il aura fallu 20 ans. 20 ans de concertation et de négociation pour lancer un chantier immense.

Un projet monstre, « unique en France », dit fièrement Patrick Ollier, ancien ministre, président de la Métropole du Grand Paris et de la Seine Grands Lacs, à l’initiative du projet. Au total, neuf casiers de stockage d’eau pourraient être construits. Le 13 octobre 2022, le premier bassin, le site pilote, a été officiellement lancé. Il se trouve au cœur de la vallée de la Bassée, en amont de la Seine. Rien que ce premier bassin permettra de faire baisser le niveau de la Seine de 15 cm en cas de crue, d’ici à fin 2023.

Comment ça marche ?

Le site pilote constitue la première étape du projet. C’est un premier bassin immense. Il occupe une surface de 360 hectares et doit permettre le stockage de 10 millions de mètres cube d’eau. Une grande digue de 7,8 km de long entoure le site. Elle délimite l’espace dans lequel l’eau sera stockée momentanément. Lorsqu’une forte crue est annoncée, l’eau de l’Yonne, en amont de la Seine, est pompée directement dans ce site. Elle est ensuite stockée puis progressivement relâchée lorsque la crue est passée.

Les différents projets d’aménagement sur l’Yonne dont celui dans la vallée de la Bassée, en amont de Paris. © EPTB Seine Grands Lacs

Le projet total de 9 casiers pourrait voir le jour après 2025. L’accord concernant l’aménagement des huit autres sites n’est pas encore scellé. S’il arrive à bout, 55 millions de m3 pourraient être stockés dans l’espace endigué, ce qui permettrait d’abaisser la ligne d’eau à Paris de 40 cm lors d’un pic de crue.


Photo de Une : Vue aérienne sur la ville de Samois sur Seine près de la vallée de la Bassée © Shutterstock

C.D.

Écrit par: La Rédaction


Article précédent

Salon de thé © Soo Chung / Unsplash

Food

Les 7 meilleurs salons de thé de Paris

Quoi de mieux, en automne, que le tea-time ? Grignoter des pâtisseries et passer du temps en famille ou entre amis, les mains autour d'une tasse de boisson chaude... Voici les 7 meilleurs salons de thé de la capitale.  Cédric Grolet Opéra La boulangerie parisienne de Cédric Grolet ne désemplit jamais. Il faut dire que ses gâteaux sont à tomber par terre, aussi bien visuellement que gustativement ! Mais saviez-vous […]

today19 octobre 2022


0%