Connect with us

Culture

Le lieu bien gardé : l’illusionniste galerie Véro-Dodat

Publié le

Le

Bien moins connue et fréquentée que ses voisines, la belle galerie Véro-Dodat est souvent hors des circuits touristiques… Elle a pourtant plein d’atouts à offrir !

La galerie porte le nom de ses constructeurs, messieurs Véro et Dodat : un charcutier et un financier parisiens qui eurent l’idée d’ouvrir ce passage entre les rues Jean-Jacques Rousseau et Bouloi en 1826. Cette opération immobilière était bien calculée puisqu’elle offrait un raccourci pratique et agréable entre des lieux très fréquentés de l’époque. Les commerçants payaient donc cher pour y avoir une place !

Elle accueillait en particulier un marchand d’estampes exposant les caricaturistes les plus célèbres de leur temps, ainsi que les Messageries (l’ancêtre des taxis !). Aujourd’hui elle attire surtout les passionnés de mode qui se rendent dans la boutique-atelier de la fameuse marque de chaussures Christian Louboutin.

Son architecture néoclassique est remarquable, ainsi que son carrelage noir et blanc qui donne une vertigineuse illusion de profondeur. Les parties du plafond qui ne sont pas vitrées sont ornées de magnifiques peintures de paysages à ne pas louper lors de votre flânerie. De même que les charmantes statues du dieu Hermès et du Satyre qui décorent la façade côté rue du Bouloi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par WAB Paris (@leswabaparis)

A. C.

Photo de UNE : La Galerie Vero-Dodat © Petr Kovalenkov
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *