Culture

Le parc Monceau, coup de cœur de Monet

today23 septembre 2022 1

Arrière-plan
share close

Le parc Monceau fascine Monet. Au milieu du XIXe siècle, il retranscrit tout ce qui lui plait dans le parc : sa flore, sa population et son cadre unique.

Au cœur du 17e arrondissement, un trésor vert : le très chic parc Monceau. Son entrée impressionne. Pour découvrir le jardin, les Parisiens pénètrent par des grilles immenses en fer forgé et ornées d’or. À l’intérieur, la balade réserve bien des surprises : statues, pyramide, ruine et bien sûr toute sa végétation. Des arbres et des fleurs atypiques, pour ce parc dont l’architecture mêle style asiatique et anglais. Bordant le boulevard Courcelles et entouré d’hôtels particuliers luxueux, le jardin est un lieu huppé de Paris. Il l’est à son inauguration, en 1861, et le reste encore aujourd’hui.

Le Parc Monceau, toile de Gustave Monet, 1876 © Wikimedia Commons

Le parc Monceau fascine Gustave Monet. Entre 1876 et 1878, il peint à six reprises ses balades au cœur du parc. Il leur donne un nom sobre, dans un style bien à lui : cinq des tableaux se nomment « Le Parc Monceau », la sixième, « Au Parc Monceau ». On y retrouve tout ce qui fait le parc Monceau : une flore dense et d’un vert puissant, cher à l’auteur des « Nymphéas ». On y découvre la population de l’époque : des femmes en robe longue portant des ombrelles et un homme costumé assis sur un banc.

Le Parc Monceau, toile de Gustave Monet, 1878 © Wikimedia Commons

Claude Monet le dira lui-même : « La couleur est mon obsession quotidienne, ma joie et mon tourment. » Au parc Monceau, il trouve cette couleur, celle des façades d’immeubles, des robes des mères qui promènent leur enfant et bien sûr de la végétation exotique du parc.

Toile de Gustave Caillebotte, 1877 © Wikimedia Commons

À partir du milieu du XIXe siècle, c’est toute une armada de peintres qui se rend au parc Monceau. Caillebotte apprécie son calme et le retranscrit. Le père du fauvisme, Georges Braque, illustre le jardin en aquarelle. Encore aujourd’hui, le parc fascine, même s’il a bien changé depuis les premiers coups de pinceau de Gustave Monet…

 


Photo de Une : Le Parc Monceau, toile de Gustave Monet © Wikimedia Commons

C.D.

Écrit par: La Rédaction

Votez

Article précédent

Le jour où... La Joconde a été volée

Culture

Le jour où … La Joconde a été volée

L’histoire invraisemblable qui mêle de Vinci, Picasso et un vitrier italien. Le 22 août 1911, au petit matin, Paris s'éveille, le Louvre également. Le deuxième plus grand musée du monde accueille ses premiers visiteurs. Le public se presse pour admirer ses merveilles : « Le Radeau de la Méduse », « La Vénus de Milo » ou encore « La Victoire de Samothrace ». Louis Béroud, un peintre copiste, se […]

today23 septembre 2022

Vos commentaires (0)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

telechargez l'application Radio Paris

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x