Actu

L’histoire du plus petit jardin de Paris

today15 octobre 2022 31

Arrière-plan
share close

Dans le 6ᵉ arrondissement, le jardin Visconti est un carré vert microscopique dans l’immensité de Paris. Découvrez la grande histoire de ce petit parc.

80 m². C’est la surface du plus petit jardin de Paris. C’est au numéro 10 de la rue Visconti (6ᵉ) que se trouve ce jardin pas comme les autres. Un espace vert fermé entre trois murs qui depuis 2017 porte le nom de “square Alice Saunier-Seïté”.

En un coup d’œil, on en a fait le tour. Les ingrédients : un carré végétal, un arbre imposant, une pergola recouverte de plantes grimpantes et quelques bancs par-ci, par là. Ce qui marque, ce sont ces grandes grilles qui délimitent l’entrée. Imposantes, elles étoufferaient presque le jardin. Un petit cloître vert, au milieu d’une petite rue du quartier latin. Une rue bordée de maisons et d’hôtels datant du XVIe siècle, à quelques pas de l’église Saint-Germain-des-Prés.

Le square, lui, est récent. Depuis 2000 seulement, les habitants peuvent profiter de ce petit coin tranquille. Juste avant son aménagement, le terrain était un dépôt de pavés appartenant à la Ville. Malgré la taille de la parcelle, son histoire est grande. Pendant deux siècles, du XVIIᵉ au XVIIIᵉ, c’est l’entrée d’un hôtel particulier appartenant à l’une des plus vieilles familles de France. Vers 1825, ces 80 m² deviennent un petit atelier. Le célèbre peintre Ingres pose ses pupitres au 10 rue Visconti. Quelques années plus tôt, il y peint son tableau le plus célèbre : “Napoléon Ier sur le trône impérial”, aujourd’hui exposé au musée de l’Armée. C’est aussi à cette période-là qu’un certain Honoré Balzac s’installe à quelques pas du jardin. Il n’a alors pas encore ajouté de particule à son nom de famille.

Petit jardin nommé d’après une grande dame

En 2017, la mairie décide de rendre hommage à Alice Saunier-Seïté. Maîtresse de conférence, ministre, géographe, elle a vécu mille vies. En 1973, Alice Saunier-Seïté devient la première femme de France à être nommée rectrice d’académie. Elle exerce à l’académie de Reims. Trois ans plus tard, elle devient Secrétaire d’État aux Universités. C’est la 11ᵉ femme Ministre du pays.

Au cours de sa carrière politique, elle fait grincer des dents. Sa décision la plus protestée : faire déplacer l’université de Vincennes, pour l’installer à Saint-Denis. Donner le nom Alice Saunier-Seïté au plus petit parc de Paris est un grand hommage rendu à celle qui vécu à quelques mètres du jardin.

 


Photo de Une : Alice Saunier-Seïté © Wikimedia Commons

C.D.

 

Écrit par: La Rédaction

Votez

Article précédent

Agenda

Week-end du 15 et 16 octobre 2022 : les choses à ne pas rater à Paris

On fait quoi ce week-end à Paris ? Les occasions d’apprendre, de se distraire et de s’amuser ne manquent pas ! On vous dit toutes les choses à ne pas rater dans la capitale, les 15 et 16 octobre 2022.  Que faire le samedi 15 octobre 2022 à Paris ? « Année 80. Mode, design et graphisme en France » Depuis le 13 octobre, le Musée des Arts Décoratifs célèbre […]

today14 octobre 2022

Vos commentaires (0)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

telechargez l'application Radio Paris

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x