Grève du 5 décembre : de nombreux bouchons attendus

paris bouchons greve De nombreux bouchons sont attendus à Paris le 5 décembre / © Ken Felepchuk

Attention, suite au mouvement national reconductible, les routes parisiennes et franciliennes risquent d’être chargées ce jeudi 5 décembre.

Tout le monde se prépare à la grève nationale et générale qui commencera le mercredi 4 décembre vers 22h pour la RATP et aux alentours de 17h pour la SNCF, plusieurs syndicats de ces deux gros groupes souhaitant protester contre la réforme des retraites. Alors que certains feront du télétravail, d’autres poseront un jour de congé, quelques-uns auront la chance de pouvoir emprunter les lignes du métro parisien en marche ce jour-là ou auront la possibilité d’utiliser les services gratuits et nombreux sont les Parisiens, Français et Franciliens qui prendront leur voiture pour se rendre au travail (ou autre lieu).

Comme le précisent nos confrères du Parisien, Jean-Pierre Orfeuil, professeur émérite à l’École d’urbanisme de Paris et spécialiste des transports, estime qu’environ « un quart de ceux qui vont habituellement travailler en transport en commun prennent, lors d’une grève, le vélo ou des solutions alternatives de mobilité (covoiturage, trottinette, etc.), et le reste utilise sa voiture ». Une estimation qui s’est confirmée lors de la grève du 13 septembre dernier puisqu’un pic de 383 km de bouchons avait été enregistré peu avant 18 heures en Ile-de-France; soit 30% de plus par rapport à la moyenne pour un vendredi. Quand à la journée du 24 septembre où la SNCF avait appelé à la mobilisation, 484 km d’embouteillages avaient été enregistrés dans la matinée.

Lors de cette journée désormais appelée « journée noire » puisque les transports en commun seront donc quasiment à l’arrêt, les routes -et notamment la N118, quelques portions de l’A86 et du périphérique et les autoroutes A1, A3, A4 et A6 à l’approche de Paris- risquent d’être (très) chargées, la mobilisation s’annonçant très suivie.

On rappelle que plusieurs entreprises et services publics seront également en grève illimitée : les transports urbains et routiers soit les bus de ville, les contrôleurs aériens, Air France, l’éducation nationale, la restauration scolaire et activités périscolaires, les services d’urgence et la santé, la Poste, le Conseil National des Barreaux appelle également à une journée « justice morte », les pompiers, EDF et la police.

Partager: