Connect with us

Actualités

La petite histoire des crues parisiennes

Publié le

Le

Sujets de nombreuses inquiétudes, les crues de la Seine suscitent toujours la curiosité des parisiens et sont à chaque fois un événement marquant pour la capitale : retour sur les plus historiques d’entre elles.

La pire inondation qu’ait connu Paris est sans aucun doute celle de début mars 1658, durant laquelle le niveau atteint 8,96 mètres de haut au pont d’Austerlitz ! Elle est presque rattrapée par celle de 1910 qui créé énormément de dégâts : 20 000 immeubles inondés, 150 000 sinistrés sans eau ni électricité ni chauffage, et le décès de la girafe du jardin des plantes…

Le métro (qui avait à peine une dizaine d’années) devient alors inutilisable et les habitants sont contraints de se déplacer sur des radeaux et pontons de fortune ! Pour la première fois on immortalise la crue en photographiant toute la ville qui mettra 35 jours à être débarassée de l’eau… et des mois à s’en remettre. Cette célèbre crue de 1910 s’inscrit définitivement dans le top 3 des plus importantes de Paris :

  • 1658 = 8m96
  • 1740 = 7m90
  • 1799 = 7m65
  • 1802 = 7m62
  • 1876 = 6m70
  • 1910 = 8m62
  • 1920 = 6m60
  • 1924 = 7m32
  • 1945 = 6m80
  • 1955 = 7m12
  • 1982 = 6m18
  • 2016 = 6m10
  • 2018 = 6m20
  • 2021 = 4m53

En 1924, le zouave – qui est l’indicateur préféré des habitants pour estimer le niveau de la montée des eaux – va marquer les parisiens puisqu’il est inondé jusqu’au coude. La crue de 2016 reste également les mémoires car le bilan fait état de 4 morts et 24 blessés. Quant à la crue actuelle, elle n’est toujours pas totalement redescendue ! C’est une histoire qui se répète donc éternellement et qui n’a pas fini de passionner autant qu’elle effraie…

A. C.

La Seine inondée à Paris, le 13 février 2021 / © noriox
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *