La question de la semaine : Pourquoi l’Île-de-France porte-t-elle ce nom ?

2423
© BlackMac
© BlackMac

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi la région parisienne porte le nom d’« Île de France » ? Cette expression semble en effet bien étrange pour une région installée si loin d’une mer ou d’un océan. Et pourtant, il s’agit bien d’une île… pour certains !

Officiellement, l’Île-de-France ne porte pas ce nom depuis bien longtemps : elle n’a été baptisée ainsi qu’en 1976, au moment de sa création administrative. Depuis 1955 – année du regroupement des anciens départements de la Seine, de la Seine-et-Marne et de Seine-et-Oise en une seule entité – la région était d’ailleurs plutôt connue sous le nom de « région parisienne » et tout le monde semblait apprécier cette expression entrée dans le langage courant.

Tout le monde ? Peut-être pas ! Dans son ouvrage L’Île-de-France et les Franciliens paru en 2004, Xavier Panon raconte en effet qu’au moment de choisir le nom officiel de la région en 1976, « les Parisiens voulaient conserver leur terme de région “parisienne”. Mais les banlieusards, déjà excédés d’être considérés comme la poubelle de la capitale, ne le supportaient plus» De vifs débats auront donc lieu à l’Assemblée nationale et un vote serré portera finalement son choix sur le nom « Île-de-France », tout droit arrivé… de l’époque franque !

En effet, le terme Isle-de-France aurait été utilisé dès le Moyen-Âge pour désigner la région fondée par Clovis et les Mérovingiens : il s’agissait alors d’une référence aux nombreux fleuves qui encadraient cette région, dont la Seine (sud), l’Oise (ouest), l’Aisne (nord) et la Marne (est). Encadrée ainsi par les eaux, la région sous domination franque avait alors l’air… d’une île ! Une autre version, tout aussi probable et datant de la même époque, parle d’une déformation de « Liddle Franke », qui signifie « Petite France » en saxon. Dans tous les cas, ça remonte à loin !

C.R