Culture

Qui étaient les grisettes et les lorettes parisiennes ?

today25 janvier 2021

Arrière-plan
share close

Figures populaires du Paris du 19e siècle, les grisettes et les lorettes ont marqué la capitale à leur manière… Voici l’histoire de femmes qui ont éveillé à la fois curiosité, fantasme, condescendance et envie.

Pour tout savoir sur le quartier rouge de Paris suivez notre visite virtuelle de Pigalle !

Au 19ème siècle le surnom de « grisette » désigne une jeune femme qui travaille (souvent comme ouvrière, couturière, femme de ménage…) et fréquente des hommes aisés dont elle reçoit de l’argent pour améliorer son quotidien. Vue comme une forme de prostitution aujourd’hui, c’est en fait à l’époque la seule situation qui garantit une certaine liberté aux femmes ! En effet, les épouses n’ont pas le droit de travailler donc dépendent entièrement d’un mari qu’elles n’ont souvent pas choisi, tandis que les prostituées gagnent de l’argent mais ne peuvent pas décider des hommes à qui elles vendent leurs charmes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Candida Rizzo (@candida.rizzo.1)

La grisette est alors une femme indépendante, débrouillarde et impertinente dont on parle au théâtre et dans les chansons populaires. Elle est aussi décrite dans les romans, par Balzac, Alfred de Musset ou encore Georges Sand. Elle se distingue d’une autre figure féminine de son temps : la « lorette », qui refuse le travail et ne subvient à ses besoins qu’en étant entretenue par des hommes fortunés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anouk Jevtić (@anoukjevtic)

Les lorettes doivent leur nom à l’église Notre-Dame-de-Lorette dans le 9ème arrondissement, à côté de laquelle elles vivent en général. Élégantes et vénales, elles ont aussi pris le nom de camélias, femmes du demi-monde, biches ou encore cocottes, et ont inspiré les écrivains, d’Eugène Sue à Alexandre Dumas en passant par les frères Goncourt. Adorées, critiquées, jalousées, jugées… les grisettes et les lorettes n’ont en tout cas laissé personne indifférent ! Retrouvez-les dans notre visite du quartier rouge de Paris en direct sur Facebook mercredi 27 janvier à 16h30.

A. C.

Photo de UNE : Statue de grisette à Paris © Moonik

Écrit par: La Rédaction Vivre Paris

Votez

Article précédent

coronavirus paris

Actu

Covid-19 : il est recommandé de ne plus communiquer dans les transports en commun

Au vu de la propagation du coronavirus, l'Académie de médecine recommande de ne plus communiquer dans les transports en commun. Alors que le coronavirus continue de sévir en France - notamment avec le variant anglais - les mesures strictes évoluent, changent et se multiplient. Aujourd'hui, il est conseillé de garder une distance de 2 mètres (et plus 1,50 mètre), il est recommandé du Haut conseil de la santé publique (HCSP) […]

today25 janvier 2021 1

Vos commentaires (0)

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x