Connect with us

Culture

Anecdotes du vieux Paris : la cour des Miracles

Publié le

Le

porte saint denis paris

Devenue une expression française, « la cour des Miracles » a bel et bien existé mais son histoire reste encore souvent méconnue. On vous propose de plonger dans ce vieux Paris insolite et narquois comme on l’aime !

Du 16ème au 18ème siècle, la plupart des grandes villes françaises possédaient une cour des Miracles : un espace de non-droit où résidaient des mendiants prétendant être infirmes la journée pour gagner de l’argent.

Le soir en revanche leur soit-disant handicap avait disparu « comme par miracle » et ils s’adonnaient à de grandes fêtes dans lesquelles se mêlaient prostituées et voyous de tous horizons !

Paris comptait une douzaine de cours des Miracles :

  • les cours rue Saint-Honoré et Saint-Roch dans le 1er arrondissement
  • la cour rue de la Jussienne dans le 2ème arrondissement
  • les cours du Roi-François et Sainte-Catherine rue Saint-Denis dans le 3ème arrondissement
  • les cours Gentien, Brisset et Tournelles dans le 4ème arrondissement
  • la cour rue du Bac dans le 7ème arrondissement
  • deux cours près de la porte Saint-Denis dans le 10ème arrondissement
  • la cour rue de Reuilly dans le 12ème arrondissement
  • la cour du faubourg Saint-Marcel dans le 13ème arrondissement

La plus connue était enfin la Grande cour des Miracles, dans laquelle on entrait par la rue Saint-Sauveur (quartier Bonne-Nouvelle) : c’est la fameuse dont parle Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris !

Mais ces repaires de voleurs ne plaisaient pas au roi : en 1667 Louis XIV confie donc à Gabriel Nicolas de la Reynie (premier lieutenant général de police de Paris) la mission de les détruire. Ce dernier envoie 60 000 truands aux galères mais il faudra attendre encore plus d’un siècle et la Révolution française pour que toutes les cours des Miracles soient démantelées !

A. C.

Photo de UNE : La porte Saint-Denis © jmbf
1 Comment

1 Comment

  1. Palmela joaquim

    3 février 2021 at 18h27

    Il y avait une, l il me semble la où se trouve l H. Salpetriere, du côté des anciens batiments de psychiatrie et neurologie du Dr. Charcot , mais je ne suis pas ien certain …..

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *