Une commémoration pour l’attentat antisémite de la rue des Rosiers

restaurant goldenberg rue des rosiers Restaurant Goldenberg, cible du terrorisme. © David Monniaux

L’attentat antisémite de la rue des Rosiers de 1982 a marqué l’esprit des Parisiens. 37 ans après, une commémoration est organisée par la mairie du 4e arrondissement.  

Le 9 août 1982, un attentat frappait l’angle de la rue des Rosiers, coeur battant du quartier juif de Paris : c’est le restaurant de Jo Goldenberg, spécialisé dans la cuisine juive d’Europe centrale, qui est visé. Aux alentours de 13h15 ce jour-là, un commando de deux à cinq personnes (selon les témoins), toutes masquées et armées de pistolets-mitrailleurs, faisait irruption dans le restaurant, semant la mort dans l’établissement en moins de trois minutes. Le bilan sera de six morts et 22 blessés.

Encore aujourd’hui, cet attentat est resté dans la mémoire des Parisiens de l’époque, choqués et traumatisés par cet acte qui nous est rappelé par la présence d’une plaque commémorative sur la façade de l’ancien restaurant, aujourd’hui devenu une boutique :

« Dans le restaurant Goldenberg une fusillade et l’explosion d’une grenade ont fait 6 morts et 22 blessés. À la mémoire de : Mohamed Benemmon, André Hezkia Niego, Grace Cuter, Anne Van Zanien, Denise Guerche Rossignol, Georges Demeter, victimes du terrorisme. »

Mais si l’événement en a choqué plus d’un, les commémorations ont finalement été assez rares au fil des ans. En 2018, une première tentative avait été faite. Aujourd’hui, 9 août 2019, la mairie du 4e arrondissement a prévu d’y déposer une gerbe de fleurs et l’association française des victimes du terrorisme a légèrement informé ses abonnés sur les réseaux sociaux. Au total, une soixantaine de personnes sont attendues pour rendre hommage aux victimes de l’attentat antisémite qui a frappé le coeur de Paris en 1982.

E.B

Partager: