Paris : plusieurs librairies du Quartier latin contraintes de fermer leurs portes

Une rue du Quartier latin © Christopher George

Les librairies parisiennes sont-elles une espèce en voie de disparition ? C’est le cas au coeur du quartier le plus littéraire de Paris : le Quartier latin.

Fin mai, nous apprenions avec nostalgie la fermeture, à la mi-juin, de la librairie Boulinier du 20 Boulevard Saint-Michel. Installée à cet endroit depuis 1938, cette grande boutique spécialisée dans les livres d’occasion s’étalait sur plus de 600 m2, mais n’avait pas pu renouveler son bail auprès de son propriétaire. Depuis, nous avons appris la renaissance du lieu quelques mètres plus loin, au numéro 16 : mais la nouvelle librairie, beaucoup plus petite, n’a pas 82 ans d’histoire derrière elle et ne proposera pas toute la panoplie de livres d’occasion de son prédécesseur.

Et si l’enseigne Boulinier, riche de sept lieux dans Paris et en petite couronne, a échappé de peu à une disparition complète du Quartier latin, ce n’est pas le cas des plus petites librairies du quartier : depuis la fin du confinement, deux librairies ont fermé définitivement leurs portes, la librairie Mazarine, au 78 rue Mazarine, et la librairie Picard & Epona, au 18 rue Séguier. La première était indépendante et spécialisée en livres anciens, la seconde appartenait à l’éditeur Actes Sud et se spécialisait dans l’archéologie et l’architecture.

Ces deux librairies, tout comme la centaine de librairies et bouquineries qui tentent encore de survivre dans le quartier, ne sont pas uniquement victimes de la crise du COVID-19 : elles avaient déjà été fortement impactées par l’augmentation des prix des loyers, les crises successives de ces dernières années à Paris (gilets jaunes, grèves de décembre/janvier dernier, etc.) et la désertion des clients qui préfèrent désormais les grandes enseignes et la vente en ligne. Dans ce contexte, de nombreuses autres fermetures de librairies sont à craindre dans ce quartier qui, depuis plus d’un siècle, est la terre d’accueil privilégiée des amoureux de littérature et d’ouvrages en tous genres. Une page se tourne dans le Quartier latin ? C’est fort possible…

Partager: